Mon action

 » Traitez bien la Terre. Elle ne vous a pas été donnée par vos parents, elle vous a été prêtée par vos enfants. »  Chef Ponca Aigle Blanc.
 » Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. »  Antoine de St-Exupéry.

dechets-corse-respect-planet

Photo Ophélie David Racz.

Nous avons une responsabilité envers les générations futures … Celle de leur laisser une planète en état.
Nous pensons notre manière actuelle de vivre normale, bien qu’elle soit en fait une aberration dans l’histoire humaine.
Devant le nombre croissant de menaces que l’humanité fait peser sur la planète et le vivant, que peut-on faire pour améliorer les choses ?

« Pendant des siècles, nous avons méconnu l’aspect négatif de notre action, nos déchets. Trait de génie de l’urbanisme, le »Tout à l’égout » qui les envoyait dans le vide des rivières, des lacs des océans ».

Aucune priorité n’est aujourd’hui plus importante que l’environnement. Le monde tourne à l’envers car l’humanité est encore convaincue d’être le centre du monde, vivant avec cette idée, déjà présente dans la Bible et reprise par Descartes, qu’il est le chef-d’œuvre de la création, qu’il a tous les droitset qu’il peut mettre la nature à son service.

Cousteau, Tazieff, Victor nous ont prévenu il y a plus de 40 ans. On peut lire aujourd’hui leurs écrits sans en changer une ligne. Aujourd’hui, forts des expériences et des connaissances acquises, rien ne change. Pas d’anticipation, pas d’action. Ce manque de respect est inexcusable.

Préparation d'une plongée

Quand la planète est en danger, une presse asservie continue de faire croire aux populations à grand renfort de pub et bourrage de crâne, que l’on va s’en sortir par la croissance, le développement, la création de richesses, et que la situation va s’arranger… d’elle même.  Les consommateurs ne sont pas invités à changer leurs habitudes ce qui porterait atteinte à la santé des marchés, mais rassurés, déresponsabilisés, et uniquement invités à trier leurs déchets. Les pourcentages valorisés sont faible et l’exportation de déchets, des pays riches vers les pays pauvres, prouve le cynisme et le manque de vision à long terme des décideurs. L’enfouissement et l’immersion des déchets ultimes complètent le tableau. Pire encore, le phénomène s’accentue.

Aujourd’hui, mon but est de m’engager dans des actions de nettoyage et de sensibilisation, de vous présenter les responsables, utilisateurs et amoureux de la nature impliqués dans le respect de la planète et la restauration des sites. Ces actions sont menées dans différents milieux (Montagne, spéléologie, milieu subaquatique).

Parc de Los gigantes. Argentine

Parc de Los Gigantes. Argentine

Ces opérations symboliques associent l’aventure humaine, la performance physique et le travail d’équipe.

Les actions plus lourdes ne pouvant être menées à bien en solitaire, je suis accompagné de spécialistes dans leur domaine et de bénévoles motivés. Nous sélectionnons des sites de rêve, et en évacuons les déchets, pour la plupart dissimulés qui ont un réel impact sur l’environnement. (carcasses de véhicules, bidons, pneus, tôles, plastiques, boîtes de conserve, piles).

Les déchets extraits sont systématiquement dirigés vers un centre de tri pour être recyclés. Quant aux déchets toxiques (produits chimiques, piles, ampoules et médicaments), ils sont traités pour garantir le respect de l’environnement et une traçabilité parfaite de leur valorisation.

Le temps presse, et ces actions sont menées dans la continuité de la prise de conscience environnementale actuelle dans le but d’en encourager la poursuite.

* Robert Hainard « Le monde plein » 1991